Nos valeurs

RESPECT 

SOLIDARITÉ

ENGAGEMENT

PARTAGE

Notre crédo

Agir à l’unisson contre les violences intrafamiliales

Get Hope c’est un mouvement, celui de la Hope Attitude , une attitude positive contre le fatalisme et pour l’espoir!

Et une mobilisation basée sur notre évènement majeur LE HOPE SOUND FESTIVAL.

des excédents pour rassembler, sensibiliseR, accompagner et mettre en sécurité les victimes

100%

LE SAVIEZ VOUS ?

1 femme sur 3 a été victime de  violences physiques ou sexuelles,  la plupart du temps perpétrées par  un conjoint ou ex-conjoint. 

• En 2020, 97 féminicides connus ont eu lieu et à mi-juin 2021, 52 féminicides ont malheureusement déjà eu lieu

• Dans notre pays, 1 femme décède  tous les 2 jours et demi sous les  coups de son conjoint ou de son ex

• 1 homme décède tous les 17 jours pour des raisons intrafamiliales

7% des femmes sont victimes d’un  viol au cours de leur vie, et 86 %  de ces viols ou tentatives de viol  sont commis par des proches. 

• Seulement 15% des femmes  victimes de violences le signalent à  la police. 

• 3% des hommes sont victimes de  violences. 

• En 2018, 121 femmes et 28  hommes sont décédés, victimes  d’homicides au sein du couple. 73 enfants sont aussi décédés suite à  des violences intrafamiliales 

Durant le confinement, le nombre  d’appels reçus par le Centre d’Ecoute des victimes de violences  conjugales a bondi jusqu’à 400% 

• 143 000 enfants vivent dans un  foyer où des formes de violences  (sexuelles ou physiques) ont été  déclarées 

50 000 enfants sont victimes de  violences par an en France 

NOTRE ORGANISATION

636e18e5-a026-4848-a56a-cc3bf1ae88e4.JPG

Virginie Aiassa : Directrice hsf et co-présidente

Eve Chauvet : Directrice du partenariat et co-présidente

 

Émeline Giblas : Assistante

 

Avril Boiseau : Chargée de la programmation artistique

Sandra Vandroux : Comédienne - Coach - Formatrice

 

David Maigrot : Directeur technique 

 

Melchior De Carvalho : Chargé de production

Fabiola Barani russello :  Attachée de presse

 

Clémence Molinas : Responsable communication

 

Clémence Moreau : Réalisation site internet et responsable marketing

 

Eva Leygonie : Charte graphique

Alice Bérard : Responsable design et harmonie du festival

Bastien Magnaval : Animateur du Family Hope

Frank Debroas: Chargé de la logistic et des bénévoles

L'ASSOCIATION & LA CAUSE

Et plus encore...

636e18e5-a026-4848-a56a-cc3bf1ae88e4.JPG

LE PROJET D'UN FESTIVAL CARITATIF

Par Virginie AIASSA- Co-Présidente de Get Hope

get hopePlan de travail 1.png

"Ce projet est né à l’intérieur de moi pendant le confinement. J’ai vécu le fait de ne plus vivre ces moments intenses avec les artistes, comme un électrochoc. Et puis on a tous entendu parler des violences intrafamiliales qui n’avaient cessé d’augmenter….J’ai créé ce projet de festival, en me disant que d’utiliser la musique comme levier pour la solidarité pouvait avoir un réel impact.

J’ai commencé à en parler autour de moi et tout s’est aligné, tout a pris un sens. Aujourd’hui je suis entourée d’une équipe de 12 personnes super compétentes, humaines, engagées et passionnées.

 

Notre association GET HOPE a pour objectif la mise en sécurité des victimes de violences intra familiales

Sa mission est l’organisation d’événements culturels à but caritatifs.

C’est au sein des familles que les premières dictatures se vivent et c’est en tant que maman, femme et citoyenne que j’ai envie d’agir pour redonner de l’espoir aux familles.

Pendant ces deux jours nous voulons sensibiliser, prévenir, faire prendre conscience aux plus et moins jeunes, de l’importance et de l’urgence de la cause: ceci par des spectacles, des stands de prévention tenus par des associations, des vidéos, des quizz, des ateliers divers"

 
 

NOS MISSIONS

Une Mission

D'intérêt général

La violence a sans doute toujours fait partie de la vie humaine. Globalement, la violence figure parmi les  principales causes de décès dans le monde pour les personnes de 15 à 44 ans. Le coût de la violence représente chaque année des milliards dans le monde. Le coût humain « en peine et en douleur », est  lui, évidemment, incalculable. En fait, il est, pour l’essentiel, invisible. La technologie nous permet d’être  tous les jours témoins de certains types de violence (terrorisme, guerres, troubles civils), mais bien plus  de violences encore se produisent loin des regards, dans les ménages, sur le lieu de travail, sur les  réseaux sociaux… 

Cependant bien que la violence ait toujours existé, le monde n’a pas à l’accepter comme un aspect inévitable de la condition humaine. 

MOBILISER lors du Hope Sound Festival autour de  concerts, ateliers, spectacles… Faire de la musique un levier pour la solidarité. La prise de conscience collective est la première étape vers l’élaboration de  solutions.

ACCOMPAGNER les victimes vers des structures sociales, juridiques et  psychologiques. Orienter les victimes vers des protocoles de soins (psychothérapie,  art-thérapie, médecine générale…)

METTRE EN SÉCURITÉ avec des actions sur le terrain dédiées aux  victimes de violences : il s’agit de garantir le plus haut degré de protection aux  victimes et à leurs enfants. Faciliter l’accès à des logements, aider les victimes à  s’inscrire dans le droit commun.

PREVENIR, SENSIBILISER le plus grand nombre à la prévention des  violences grâce à une communication ciblée tout au long de l’année (via les réseaux  sociaux, campagnes de sensibilisation chez nos partenaires, goodies…) et lors de nos  événements. Il s’agit d’éradiquer dès le plus jeune âge la production de ces  violences, et abaisser le seuil de leur tolérance dans la société (financement  d’ateliers de sensibilisation dans les écoles, collèges, entreprises ...). 

Recevoir de l'aide

Les victimes de violences conjugales, et plus largement intrafamiliales, peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par SMS, en envoyant un message au 114. Ce dispositif permet d'appeler les urgences par un mode de communication silencieux.

 

Le 39 19: Violence Femmes Info

 

Numéro de téléphone gratuit et anonyme, ouvert du lundi au samedi de 9 h à 19 h pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...).

 

Le 119: dédié à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être

 

Appel gratuit - 24 h/24 et 7j/7 – et dont l’appel n’apparaît pas sur la facture téléphonique.

 

Le 116 006 dédiée aux victimes 

Appel et services gratuits anonyme et confidentiel 7 jours sur 7 de 9 h à 19 h.

Ce service est également joignable hors métropole  au +33 (0)1 80 50 33 76 ou par mail sur victimes@france-victimes.fr (possible appel à l’aide par messages privés sur Facebook ou Twitter).

 

La plate-forme https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Sur cette plateforme, 24h/24, 7 jours/7, des policiers et des gendarmes formés prennent des signalements et peuvent déclencher des interventions en cas de violences conjugales.

 

Un SMS au 114

Les victimes de violences conjugales, et plus largement intrafamiliales, peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par SMS, en envoyant un message au 114. Ce dispositif permet d’appeler les urgences par un mode de communication silencieux.

 

Plateforme égalité femmes/hommes

Financée par le secrétariat d’État à l’égalité femmes/hommes, une plate-forme d’orientation consacrée à l’éviction du conjoint violent peut être saisie par mail-eviction@groupe-sos.org auquel il sera répondu sans délai.

 

Le 08 019 019 11, ligne spéciale égalité femmes/hommes

Ligne ouverte du lundi au dimanche, de 9 h à 19 h pour recevoir les appels d’hommes qui se sentent au bord du passage à l’acte. Objectif : éviter à ces personnes de commettre de telles violences, les accompagner en cette période de confinement susceptible de générer des tensions au sein de la famille.

 

Des conseils par les avocats du barreau de Paris :

Les avocats du barreau de Paris proposent des consultations juridiques en ligne et des permanences téléphoniques gratuites. Pour les victimes de violences conjugales, les avocats sont joignables au 01 44 32 49 01 entre 9 h 30 et 12 h 30, puis entre 14 h et 17 h du lundi au vendredi.

Le barreau a également créé un formulaire en ligne pour que les victimes puissent solliciter les conseils d’un avocat bénévole dans le cadre du programme « 365 jours pour les droits des femmes = 365 avocat.e.s », mis en place en partenariat avec la Fondation des Femmes.

 

Numéros d'urgence

 

17       en cas de dangers immédiats, pour joindre la police et la gendarmerie

112     numéro d’appel unique européen pour accéder aux services d’urgence

15       numéro spécifique aux urgences médicales, qui permet de joindre 24h/24 le SAMU

18       numéro d’appel pour joindre les pompiers

114     par SMS permet d’appeler les urgences par un mode de communication silencieux


 

Une initiative du groupe carrefour:

 

https://www.carrefour.com/fr/actuality/carrefour-sengage-nouveau-contre-les-violences-conjugales-et-se-mobilise-aux-cotes-de-la?fbclid=IwAR1W8469KdFUD8Hk-DIOG07bIuhqXLuNp9CtLO5_MrVbKmS4q8SxJju402c

 

Témoignage de son histoire

Par Eve Chauvet- Co-Présidente de Get Hope

"Pour vous, mais aussi pour moi maintenant…

 

J’ai perdu mon âme et mes pensées positives

J’ai perdu mon regard, parti dans le vide abyssal, rempli de larmes aveuglantes, perte d’horizon

J’ai perdu mon nez, odeurs du leurre et du malheur

J’ai perdu mon écoute, noyée dans ce chagrin intersidéral

J’ai perdu mon vrai sourire, pour le remplacer par celui de l’apparence

J’ai perdu la douceur de mes mains, sous l’étreinte du mal

J’ai perdu ma respiration, par le stress intense de ce mal

J’ai perdu les élans de mon cœur, brisé par les douleurs

J’ai perdu mon ventre, torturé par mes peurs

J’ai perdu mon dos, c’en était trop, sensibilité refoulée, à fleur de peau

J’ai perdu mes jambes, vacillantes au moindre effroi

J’ai perdu mes pieds, ancrage de ma stabilité sur cette belle terre

J’ai perdu ma douceur, quel malheur

J’ai perdu toute mon énergie au point de voir de près la fatalité de la disparition, de la mort de mon âme, d’envisager la mort…

 

Je me suis perdue en subissant toutes ces violences…

 

Puis j’ai puisé tout ce qu’il restait au fond de moi, cette petite lueur qui m’a dit : « tu as donné la vie à 2 êtres magnifiques que tu aimes du plus profond de toi, de ton cœur, alors souris à la vie, tu as encore du courage »

J’ai pleuré, je réalisais ce qu’il se passait

J’ai cassé la branche fine qui me tenait

Je suis tombée mais mes pieds et mes jambes m’ont sauvé

Je me suis ancrée à nouveau dans la terre, terre des merveilles sous mon arbre protecteur, immense et m’entourant de douceur, de chaleur

Je me suis adossée aux murs de ma vie, solides mais accueillants, mes amies, ma famille

Je me suis donnée la permission de lâcher les entrailles mêlées de mon ventre, qu’il respire à nouveau

J’ai laissé mon cœur me parler et s’ouvrir enfin vers ce que j’aime, mes envies

Je me suis remise à respirer à plein poumons, de tout mon corps, souffle léger, apaisé

Mes mains se sont reconnectées à la douceur possible des caresses, sans ces tressaillements de peur

Mon sourire, mes sourires, mes rires sont réapparus

Mon écoute des autres, mais enfin de moi aussi, est revenue

Mon nez a repris goût aux bonnes odeurs d’un plat, surtout aux senteurs de belle nature

Mon regard s’est à nouveau posé sur tout ce qui m’entoure, vers le ciel à nouveau bleu, vers l’horizon de l’Amour

Je laisse l’eau et le vent effleurer ou traverser mon corps, douceur retrouvée

La solitude est devenue une alliée de reconstruction douce

Le silence a remplacé cette peur du vide par une joie indéfinissable

Mes pensées et mon âme sont à nouveau tournées vers le bonheur de vivre, dont je pensais ne pas avoir droit

Je me suis pardonnée à moi-même, de m’être laissée faire autant de mal, de m’avoir fait mal moi-même

Et je poursuis mon chemin, quête permanente du bonheur, sans pleurs !

 

Les violences intrafamiliales ne sont pas banales, elles peuvent être fatales

Mais

 

Notre tête peut être emplie de pensées de joie

Notre corps peut danser, se tortiller de joie

Notre cœur peut contenir des papillons de joie, les laisser s’envoler, émotions positives

 

Combattre ces violences et tenter de guider, accompagner vers un bien-être rempli de rêves, d’émotions, de douceur, de bonheur pour faire à nouveau battre votre cœur au rythme de vos joies, de vos sourires à la vie, de votre amour de vous-même et des autres, avec respect de ce que chacun est, souhaite…est devenu une évidence, renforcée par Virginie, initiatrice, créatrice de cet élan de soutien, d’aide, tendant ses mains, son cœur, Merci à toi


 

Merci à toutes et tous d’être là, de participer, à votre manière, à nos actions à l’unisson contre ces violences intrafamiliales

 

Je vous aime

 

Mentions particulières :

  • A mes garçons, mes cadeaux pour la vie, vivons et rions, vivez et riez !

  • A mon petit frère, mon protecteur apaisant… guidant vers la sortie du triangle de K. et « la lumière au bout du tunnel »

  • A ma cousine, devenue ma petite sœur de cœur, poursuis tes rêves sans te retourner !

  • A mes amies de vie, et particulièrement à mes sœurs de cœur (Sophie, Emma, Chrystelle, Céline, Virginie), connectées !

  • A toi cet inconnu qui fait et fera battre mon cœur toujours plus fort, me remplis de papillons, avec respect de ce que tu es et de ce que je suis, de nos envies respectives et mutuelles 

  • A mes parents qui ont aussi contribué à ce que je suis, chacun à leur manière"

 

Eve Chauvet

636e18e5-a026-4848-a56a-cc3bf1ae88e4.JPG